Médiathèque

Media Centre

 

NOUVELLE REGLEMENTATION POUR LES PAIEMENTS
(AFFAIRES CONSULAIRES & VISAS)
A COMPTER DU 11 JUIN 2018

Click here for further information

Pour toute demande d'information sur les visas ou les services consulaires :

Tél :
01 53 59 24 00
ou
01 53 59 24 01

Par email :
paris.dha@dirco.gov.za

 

 

 

 

DECLARATION CONJOINTE

A L’OCCASION DE LA VISITE D’ETAT EN FRANCE

DE M. JACOB ZUMA

PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D'AFRIQUE DU SUD

11 juillet 2016

 

 

  1. Le 11 juillet 2016, M. François Hollande Président de la République française, a accueilli son homologue M. Jacob Zuma, Président de la République d’Afrique du Sud, en visite d’Etat en France.

  2. A l'occasion de cette visite d'Etat, les deux Présidents ont réaffirmé l'importance qu'ils attachent aux relations entre leurs deux pays, qu'encadre un partenariat stratégique dans les domaines politique, économique, social et de défense. La France et l'Afrique du Sud ont des intérêts communs et partagent des valeurs, en particulier la défense de la paix et de la sécurité, des droits de l'homme, de la démocratie, de l'Etat de droit et du développement durable. Leurs relations bilatérales sont riches et couvrent une grande variété de domaines, notamment en matière d'éducation et de formation, d'environnement, de santé, de transports, d'énergie, de recherche et de science, d'art et de culture.

  3. La visite du Président Zuma précède la commémoration de l'engagement de l'Afrique du Sud dans la Première Guerre mondiale sur le territoire français et la transformation du Mémorial de Delville Wood pour rendre hommage à tous les Sud-Africains, sans distinction de race, tués à la guerre. Le 12 juillet 2016 au Mémorial militaire sud-africain de Delville Wood, sera rendu un hommage à leur sacrifice et à leur courage.

ECONOMIE & DEVELOPPEMENT, TRANSPORT & ENERGIE

  1. Malgré le ralentissement conjoncturel mondial, les échanges et les investissements entre les deux pays ne cessent de croître. Les deux parties réaffirment leur détermination à tirer profit de cette dynamique. A cet égard, les deux Présidents se félicitent également de la tenue, le 11 juillet, d’une Rencontres économique Afrique du Sud-France, reconnaissant la contribution essentielle qu'un monde de l'entreprise organisé apporte à la promotion des relations bilatérales, et ils saluent la signature d'un protocole de coopération entre Business France et Invest SA.

  2. La France et l'Afrique du Sud rappellent l’importance de leur coopération dans le secteur du transport ferroviaire, qui s'est traduite par la signature en juin 2015 d'un accord bilatéral dans le domaine des transports, ainsi que par la mise en œuvre, du contrat Alstom-Gibela-Prasa pour la fourniture de matériel roulant, ce qui créera plus de 30.000 emplois industriels et stimulera la localisation dans le domaine du transport ferroviaire.

  3. La France et l’Afrique du Sud accordent une grande importance à la coopération dans le secteur énergétique au sein de leur partenariat stratégique, comme en témoigne l'accord intergouvernemental relatif à la coopération pour le développement des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire signé en octobre 2014.

  4. A la suite de la COP17/CMP7 et de la COP21/CMP11, les deux pays s'attachent plus particulièrement à développer un bouquet énergétique durable, incluant énergies renouvelables et nucléaire, afin de réduire les émissions de carbone. A cet effet, l'Agence Française de Développement (AFD) et l'Industrial Development Corporation (IDC) se sont associées pour financer une nouvelle "ligne de crédit verte” avec Nedbank, en vue de promouvoir le développement de la production d’énergies renouvelables en Afrique du Sud. Les deux pays se félicitent de la forte participation des entreprises françaises au bouquet énergétique en Afrique du Sud.

  5. La France soutient les programmes de reconstruction et de développement sud-africains depuis 1994, notamment la mise en œuvre du Plan de développement national sud-africain à l'horizon 2030. Les deux pays se réjouissent de la signature d'un nouveau Document-cadre de partenariat pour la période 2016-2019, axé sur des secteurs cruciaux pour le développement.

SCIENCE & CULTURE, EDUCATION & FORMATION

  1. S'inspirant du succès remporté par les Saisons Afrique du Sud-France, la France et l’Afrique du Sud attachent une grande importance à leur coopération dans les secteurs des arts et de la culture et sont convenues d'un nouveau programme de coopération culturelle.

  2. Les Présidents se félicitent de la coopération en cours entre les archives nationales sud-africaines et l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), notamment la numérisation des enregistrements sonores (Dictabelts) du procès de Rivonia, préservant ainsi ces documents historiques à l'intention des générations à venir. La même technologie sera utilisée pour sauvegarder les enregistrements audio d'autres procès du temps de l'apartheid.

  3. La France et l’Afrique du Sud affirment que l'innovation et l'investissement dans les sciences et technologies et le développement du capital humain sont des domaines clés pour une croissance économique durable et pour la compétitivité. Au nombre des domaines prioritaires de la future coopération scientifique et universitaire figurent l'environnement et l'agriculture, la recherche hydraulique et marine, les sciences de l’ingénieur, la santé, les sciences humaines et sociales, l'astronomie, les sciences spatiales et la recherche et la formation dans les domaines du nucléaire et de la physique. La France et l'Afrique du Sud visent aussi à encourager l'innovation par le biais de programmes d'incubateurs et d'entreprenariat, ainsi que par la mise en œuvre d’une coopération scientifique trilatérale avec les pays d'Afrique.

  4. La France et l’Afrique du Sud, deux destinations de premier plan pour les étudiants du continent africain, sont convaincues de l'importance de l'internationalisation de l'enseignement supérieur. Les deux parties ont signé une déclaration d'intention afin de renforcer la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur, du développement de la formation et des compétences, et d'accroître la mobilité des étudiants entre les deux pays.

SANTE

  1. Les Présidents ont pris note des progrès significatifs réalisés ces dernières années par l'Afrique du Sud pour contrôler les épidémies de VIH et de tuberculose. La France, deuxième contributeur du Fonds mondial, a contribué à ce projet. La France entend en outre partager son expertise et soutenir le régime d'assurance maladie d'Afrique du Sud (National Health Insurance), qui vise à offrir des services de santé de qualité à la population sud-africaine, grâce à la mise en place d'un nouveau système de financement de la santé. A cet égard, une déclaration d'intention relative à la coopération en matière de santé doit être signée prochainement.

  2. Les Présidents rappellent leur participation conjointe à la première réunion, à Lyon en mars 2016, de la Commission de Haut Niveau des Nations Unies sur l'emploi santé et la croissance économique. Les deux pays souhaitent se pencher sur le secteur de la santé en tant qu'élément moteur de la croissance. Conformément à la proposition de l'Afrique du Sud, la France préconise d'adopter comme thème principal de la prochaine résolution du groupe Diplomatie et santé mondiale "Emploi dans le secteur de la santé, emplois décents et croissance économique solidaire".

AGRICULTURE

  1. Dans le domaine de l'agriculture, les deux Présidents se félicitent de la récente signature du Protocole concernant l'établissement de l'Institut franco-sud-africain d'enseignement supérieur agricole (FSAGRI), qui vise à développer des compétences de pointe en matière d'agriculture et d'agroalimentaire, et notent avec satisfaction le début de sa mise en route à l'université de Fort Hare.

COOPERATION DANS L'OCEAN INDIEN

  1. La France et l’Afrique du Sud doivent étudier des filières de coopération régionale dans l'océan Indien. Un accord bilatéral relatif à la coopération maritime dans les zones adjacentes aux Terres australes et antarctiques françaises, à l’île Marion et à l’île du Prince-Édouard a été signé à cet égard. La France et l’Afrique du Sud saluent et encouragent les partenariats aux niveaux local et régional.

QUESTIONS REGIONALES ET MONDIALES

  1. Les deux Présidents sont convenus de l’importance de soutenir la mise en œuvre et les objectifs de l'Agenda 2063. L'Afrique du Sud et la France restent résolues à promouvoir la paix et la sécurité sur le continent africain, sous l'autorité de l'Union africaine.

  2. Ils s’entendent pour renforcer la communication et la coordination afin de relever les défis régionaux urgents lancés par le terrorisme, la criminalité internationale et les migrations, pour promouvoir leurs valeurs communes et soutenir des processus électoraux libres et équitables en Afrique et en Europe. 

  3. La France et l’Afrique du Sud partagent une même préoccupation au sujet de la situation politique, sécuritaire et humanitaire au Proche-Orient. Le Président Hollande et le Président Zuma réaffirment l’urgence de s'orienter vers une résolution du conflit israélo-palestinien et pensent que la solution des deux Etats est la seule option viable et doit être préservée. La France rappelle son initiative concernant le processus de paix et se félicite du soutien et de l'implication de l'Afrique du Sud.

  4. Les deux Présidents s'accordent sur la nécessité de réformer l'ONU et ses institutions, en particulier le Conseil de sécurité, de manière à mieux répondre aux défis auxquels est aujourd'hui confrontée la communauté internationale. La France et l’Afrique du Sud coordonneront leurs efforts et initiatives dans le cadre du système des Nations Unies.

  1. L'Afrique du Sud et la France se sont engagées à promouvoir les principes de développement inclusif et équilibré au sein du système économique et financier mondial. Les Présidents prennent acte de la nécessité de coordonner leurs efforts, au sein des instances multilatérales telles que le G20, afin de réduire les flux financiers illicites. Les deux pays sont profondément préoccupés par les problèmes de fraude fiscale et douanière, qui ont un impact très négatif sur le développement, en particulier dans les pays d'Afrique.

  2. L'Afrique du Sud félicite la France pour sa remarquable présidence de la Conférence Paris Climat (COP21/ CMP11) de décembre 2015, qui a permis l'adoption historique de l'Accord de Paris et la mise en œuvre de la décision de la COP sur l'action climatique pour les périodes d'avant et après 2020. Les Présidents décident de poursuivre l'excellente coopération multilatérale et bilatérale entre l'Afrique du Sud et la France en matière de changement climatique et se félicitent des importants engagements pris pendant la COP21 par toutes les parties pour s'attaquer au problème du changement climatique. Les deux Présidents s'engagent à assurer la réussite de la COP22/CMP12 qui doit se tenir à Marrakech, au Maroc, en novembre 2016, et à mettre intégralement en œuvre leurs contributions prévues déterminées au niveau national              (INDCs/NDCs). L’Afrique du Sud salue le rôle pilote que la France continue de jouer dans l'élaboration de plateformes et d'initiatives concrètes et intégralement financées sur les énergies renouvelables et le changement climatique, telles que l'Alliance solaire, lancée lors de la Conférence de Paris.

  3. A la veille de la dix-septième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), qui se tiendra à Johannesburg en septembre 2016, les deux Présidents expriment leur volonté de coopérer activement à tous les niveaux pour la protection de l'environnement et la gestion durable des ressources naturelles.

  4. La France et l’Afrique du Sud expriment leur soutien au Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO), initiative multilatérale visant à promouvoir une meilleure gouvernance grâce à la transparence, la responsabilité dans la gestion et la participation citoyenne. Les deux parties attendent avec intérêt le prochain sommet mondial qui se tiendra en France du 7 au 9 décembre 2016.